La pédagogie liée aux nouvelles technologies peut-elle être une forme d'art contemporain ?

 

La pédagogie liée aux nouvelles technologies peut-elle être une forme d'art contemporain ?

Les TICE (Technologie de l'Information et de la Communication Educative) peuvent-elles être considérées comme une technologie au service d'une intégration pédagogique qui permet de vivre avec son temps? Eh, bien ! Non.

Le but n'est pas de passer au tout numérique pour vivre avec son temps. Au vu des expériences que j'ai eu l'occasion de vivre au Laboratoire de l'Innovation Pédagogique présenté au Salon de l'Education de Namur d’octobre 2011, cette évolution doit au contraire nous rappeler combien il est important de toucher les choses pour mieux les comprendre. C'est ce que David (1) nous dévoile lorsqu'il nous fait mettre la main dans le sac avec son jeu des «p@reils»*.
Il en va de même pour David (2) et son livre qui intègre des «Béocode»*. Car lire un livre papier reste une expérience d'échange avec la matière même lorsqu'il devient interactif.
Lorsque Yann nous fait faire des mathématiques avec un jeu vidéo*, il interpelle notre capacité à résoudre un problème bien concret : pour construire un escalier, il faut couper du bois, ni trop, ni trop peu. Et c'est avec une pyramide multicolore que Laurent me fait découvrir les Pédagogies de maîtrise à effet Vicariant* permettant de gagner en efficacité et en confort de travail.
Devant leur ingéniosité, je me sentais bien en peine de vouloir parler des TICE d’une manière plus générale. Il me fallait absolument rentrer dans la même logique et quitter la technologie pour en parler plus clairement.
C'est ainsi que j'ai décidé de créer un jeu de plateau avec des pions pour parler des TICE.
Voilà de quoi je veux parler…
- Plaisir de la matière auquel on va ajouter des applications technologiques, à l’image d'une œuvre contemporaine d'art numérique, dans une démarche de créativité.
- Recherche de simplification technique pour l'utilisateur, afin de lui permettre de rester concentré sur l'essentiel : la pédagogie, cœur des difficultés que peuvent rencontrer les élèves en apprentissage. Lorsqu'on pense art, on pense inévitablement émotions, couleurs, formes, sons. Il n'appartient qu'à nous de veiller à ce que l'outil pédagogique, numérique ou non, ne débouche pas sur une déshumanisation vierge de toute empathie. J'entends Sandrine parler d'«outils permettant de faire prendre conscience aux praticiens du fait qu’ils peuvent dépasser la confusion propre à la nouveauté, plus encore dans le monde de l’enseignement que dans de nombreux autres domaines» : plus qu’ailleurs, les enjeux qui touchent à la formation de l’homme sont cruciaux.
De ce fait, je n’hésite pas à déclarer: les pédagogues sont des artistes.
Dans le domaine de l’art, on parle beaucoup de «démocratie culturelle» et de «démocratisation de la culture» pour exprimer ce droit citoyen qui autorise chacun à devenir acteur culturel.
Il en va de même pour l'enseignement aujourd'hui.
Nous devons tous devenir acteurs des savoirs mis à notre disposition.
C'est une évolution liée au droit de s'informer, de se former, d'expérimenter et de partager la connaissance.
Et il existe de nombreux outils pour y parvenir… * voir vidéo.

Partager cet article

Informations supplémentaires